lundi 2 mars 2015

J'ai peur

Et si ça foirait encore ?

Et si je me "tapais" encore une trentaine de piqûres, une dizaine d'écho et de prise de sang pour rien ?

6ème ponction.
Si possible on transfert 3 embryons.
On ne mise rien sur les embryons congelés, en même temps je n'en ai jamais eu de congeler sur les 5 précédentes tentatives donc faut pas rêver.

La sophrologie me fait du bien, j'arrive à me détendre, je suis plus zen, plus détendue, mais je dis ça aujourd'hui car je n'ai pas encore commencé les piqûres, une fois dans "l'engrenage", la tension montera, je le sais.

Hier soir, j'étais blottie dans les bras de mon mari, mon toutou sur les genoux, j'étais bien, heureuse. Je lui ai d'ailleurs murmuré à l'oreille " Si ça ne marche pas, on sera heureux quand même car on s'aime…" Et j'ai fermé les yeux.

J'ai beaucoup parlé avec une de mes amies qui est maman de 3 grands enfants, en fait, elle pourrait être ma mère, je l'aime vraiment énormément.
Son plus grand fils est handicapé physique, les difficultés, les ras-le-bol, la souffrance, la douleur… elle connait. 
Pour elle, si je vis tout ça, c'est parce que je suis assez forte pour le supporter et surtout pour le surmonter. C'est ce qui me fait mûrir, qui fait que je suis devenue celle que je suis aujourd'hui.
Pour elle c'est évident qu'un jour j'élèverai mon enfant, seulement, elle n'a pas de boule de Crystal et elle ne peut donc pas me dire quand.

Bref, je ne suis pas là pour m'apitoyer sur mon sort, je sais que la vie me réserve pleins de belles choses, en ce moment c'est dur, mais demain ça ira mieux.

Et puis un jour, certes je ne sais pas quand, mais un jour, je tiendrai notre enfant dans mes bras et ce jour-là, je me dirai que j'ai bien fait de persévérer et de ne pas abandonner.


16 commentaires:

  1. juste pour vous dire de ne pas baisser les bras.... nous avons eu une fille en 2011 à la 1ère FIV ICSI, tous les RV, les traitements s'étaient enchainés à une vitesse telle que j'ai l'impression que à part l'attente et les examens d'avant PMA j'avais bien "encaissé"... puis l'envie d'un deuxième.... 3 ans, 4 FIV, des opérations de polypes, une fausse couche, la déprime... on a faillit tout laisser tomber... et puis un j'ai un peu (beaucoup) insisté auprès de mon chéri qui lui préférait avoir qu' un enfant de peur que je plonge encore... une dernière FIV, un protocole long à la place du court ... 2 embryons remis... 2 congelés (première fois !!)... et je suis enceinte de 5 mois !
    Alors moi j'y crois pour vous ! .... Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre témoignage et Félicitations pour votre grossesse.
      En esperant que cette fois, ce sera la bonne...

      Supprimer
  2. Ta peur est légitime. Y'a rien a faire, il y'aura toujours cette petite voix qui te chuchotera : "et si".
    Et si tu tournais les choses positivement, et si c'était pour cette fois ?!? L'essentiel est de bien prendre soin de toi, en faisant ce qu'il te plait pour gerer au mieux cette peur, cette incertitude de l'avenir.
    On y croit toutes pour toi.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. C'est sur, je commence à me dire... et si cette fois ça marchait?
      L'avenir nous le dira.
      Bises.

      Supprimer
  3. Courage miss boupe
    Cest normal de se poser des questions jattends resultats de la deuxième pour laquelle jsui peu optimiste et jme dis comme toi qu'un jour je tiendrai mon enfant biologique ou non mais que jvais continuer a me battre mais il faut prendre soin de toi cest essentiel dans ces protocole de fou...bises lili

    RépondreSupprimer
  4. personne n'a de boule de crystal, mais on espère fort avec toi...
    Miliette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miliette.
      Je pense souvent à toi.

      Supprimer
  5. "Quel dur parcours" Je vous souhaite beaucoup de courage et ne craquez pas surtout le jour J.
    BISOUS Affectueux.
    ODILE 67.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Odile.
      Promis je ne craquerai pas.

      Supprimer
  6. Je ne peux qu'espérer pour vous.. <3
    J'ai aussi une amie qui pourrait être ma mère (sa fille a un handicap mental) et comme la tienne ses mots sont beaux et justes, elle connait la souffrance, et sa présence à mes côtés est d'une gde aide.
    Des bisous de courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que plus on souffre et plus on fait preuve d'empathie envers les autres...
      Bisous Zelda.

      Supprimer
  7. Je te souhaite quelle marche mieux que pour moi miss jtenvoie ttes mes ondes bises lili

    RépondreSupprimer
  8. Je pense si fort à toi... J'entends tes peurs et tes doutes, et je les comprends... Mais tu sais ce qu'on dit: la peur n'évite pas le danger... Je sais que c'est très facile à dire, mais essaye autant que peut se faire de vivre step by step, sur l'instant présent. Ca génère moins d'incertitudes et d'angoisses. Et pi si jamais tu n'y arrives pas, surtout, ne culpabilise pas !! Tu fais ce que tu peux comme tu peux, ni plus, ni moins !! Je t'embrasse fort ma belle. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien, quelle que soit l'issue, je n'y serais pas pour grand chose alors autant laisser les choses se faire tranquillement. Mais quand même qu'est ce que c'est stressant. 6ème ponction et j'ai toujours cette même appréhension...
      Bisous ma Julys.

      Supprimer